14480686_1122352451193834_957990932813560774_o

Sebastien Suchet a tout donné à Magny cours

L’histoire de ce circuit est aussi longue qu’un jour sans pain, c’est vous dire. Pour résumer, ce circuit a vu le jour en 1959 sous l’impulsion d’un jeune maire passionné de sports mécaniques, élu en 1957, Mr Jean Bernigaud. Ce fut d’abord un petit circuit de karting qui, au fil d’évolutions régulières, prit sa forme quasi-actuelle en tant que circuit F1 en 1989. Il accueillera alors le GP de France de F1 de 1991 à 2008. Même s’il est un circuit à vocation automobile en premier lieu, pour ne parler que de bécanes, il s’y déroule quelques-uns des grands évènements moto de l’hexagone: Championnat du monde ENI FIM Superbike, Coupes de France Promosport, Championnat de France Superbike, Bol d’Or Classic…


Magny-Cours, c’est 4411 mètres de parcours semé d’embûches : 18 virages (9 à droite et 9 à gauche) dont certains, comme leurs noms l’indiquent, sont « repris » de virages de prestigieux circuits de F1 existants : NÜrburgring (Allemagne), Adelaide (Australie), Estoril (Portugal) et Imola (Italie). Voilà qui pose l’ambiance et te donne une idée de la vitesse que tu peux atteindre et des difficultés techniques qui t’attendent. Les larges bacs à graviers étant là pour t’accueillir à bras ouverts. Avec de gros freinages, comme Adélaïde et Lycée où ton « trouillomêtre », s’allume de tous les côtés. Avec des pifs-pafs super rapides à Nürburgring et Imola, où tu comprends ce que veux dire être « vif » et « mobile » sur ta moto.


Bref un circuit taillé pour moi !


Free Practice 1 – vendredi 30.9.2016 – 09 :15 à 10:02
C’est parti pour notre « home Race » ;) en effet, Magny-cours est le circuit le plus proche de la maison ! Je pars assez confiant sur cette piste que je connais bien et sur laquelle j’avais signé un magnifique chrono de 1.41.619 en 2014, que je n’ai pas battu depuis. L’objectif de la séance est de se mettre dans un bon rythme d’entrée de jeu et de faire progresser la moto le plus vite possible. Je termine la séance après 17 tours avec un 1.42.738 satisfaisant et avec de bonnes informations pour faire évoluer notre setting suspension ! La vitesse de pointe 276.9 de cette séance (contre 271.4 en 2014…)


Free Practice 2 – vendredi 30.9.2016 – 16 :00 à 16 :47
Chaussé d’un pneu avant tout neuf et un vieux à l’arrière, je pars pour 3 petits tours chronos afin de tester notre nouveau setting, bon 1.42.549, c’est mieux mais…. Je change la tomme arrière et on débrief avec Etienne et Gab. Je leur explique que pour moi c’est la catastrophe !!! Il me dise de mettre les gaz avec le pneu neuf et une fois que je serais dans un temps convenable on discutera ;) … « bastardo » (heu c’est un italien très connu qui dit ça alors, hihi). On y va, je mets du Gros et voilà mon record personnel éclate avec un 1.41.523 (273.4 km/h) et surtout un idéal time de 1.40.754. Humm le week-end s’annonce bien.
Je vais devoir réfléchir pour reproduire ce schéma demain en qualification !


Qualification – samedi 01.10.2016 – 14 :14 à 14 :52
On y est, les hostilités peuvent commencer ! Un nouveau ressort sur mon amortisseur devrait m’aider dans les changements d’angle à être plus rapide. Avec ceci je gagne dans un secteur précis, mais il faut s’attendre à perde un peu dans un autre. J’essaye d’exploiter mes points forts et finalement j’améliore sensiblement mon temps des FP avec un 1.41.271 (276.2 km/h). Ce temps me qualifie à la 13ème place sur la grille de départ (sur 35 pilotes) avec seulement 1,3sec de retard sur la pôle réalisée par Lucas Mahias en 1.39.922 (279.8) qui pulvérise l’ancien record de piste de 1.40.557…. c’est dire le niveau !


Course – dimanche 02.10.2016 – 14 :21 à 14 :47
Je suis chaud et je sais qu’avec un bon départ il est possible de faire de belle chose ! Un bon départ ? Oui chose faite ! Je me faufile entre les motos et je fini le premier tour en 10ème position avec les deux Ducati officiel devant ma roue !
La chasse peut commence malgré le fait qu’un petit écart commence gentiment à se creuser et je fais le forcing pour le combler ! Je reviens au contact, mais je fais une petite erreur qui me fait perdre du temps et là… la galère commence !
Au bout de seulement trois tours, je n’ai plus aucun grip derrière et je dois batailler avec ma moto tout le restant de la course. Je me bats et je fais un 1.41.153 (277.6 Km/h), je m’accroche à la 9ème place que j’occupe pendant 10 tours. Et manque de chance, je me fais passer et me revoilà 10ème à l’attaque du dernier tour.
Bon je décide de tout donner et je manque de tomber… Aïe, 15 mètres de perdu que je ne reprendrai jamais jusqu’au drapeau à damier. Après la course, on verra clairement sur l’acquisition de donnée mon problème sur le train arrière. Pneu ou suspension, personne ne pourra le dire misère ;)


Bilan
Nous avons progressé à chaque sortie des stands ce qui est positif. Je suis content de ma qualification puisque je fais un temps très honorable avec une moto qui ne me correspondait pas forcement. Malgré mon best time et un très bon résultat global, mon Objectif Chrono n’est pas atteint puisque mon meilleur tour de 1.41.153 et que j’aurai voulu faire un 40…
La course… que dire ? Je suis content de ma performance compte tenu du problème survenu de manière inopinée sur la moto. Sur le plan physique j’ai tout donné et je l’ai ressenti au niveau des courbatures… jusque dans la mâchoire (tiens finalement, je me suis quand même marré sur cette moto) haha. Dans le global c’est donc un bon week-end !
Je tenais à remercier toute les personnes qui ont fait le déplacement pour me soutenir ! Un grand merci aussi au Team Berclaz qui fait son max pour nous faire avancer, à Tech solution, à ma famille, mes partenaires et à Oliver pour le compte rendu.


oct 12, 2016 | Category: News | Comments: none